DUPROPRIO : Dossier complet - Partie 2   

28 mars 2018 - André Boivin Courtier immobilier
Voici le second article du dossier Duproprio, tel qu'annoncé la semaine dernière. Plusieurs ont partagé la 1ère partie, qui a fait vivement réagir, et dont je laisse le lien en fin de cette page pour ceux qui ne l'auraient pas lu et voudraient y accéder. Puisque je ne suis ni écrivain ni journaliste, je vous serai gré de me pardonner mon style d'écriture et de faire preuve d'indulgence envers ma personne. Je ne cherche qu'à créer le questionnement face à des chiffres, statistiques et données forts questionnables. Mais bon, trève de bla bla et allons-y tout de go avec le sujet d'aujourd'hui...



DuProprio on connais tous, mais Comfree... " Kessé ça ? "!!!

Presque tout le monde connaît Duproprio ici au Québec. Quand toutefois on demande au gens s'ils connaissent Comfree, on s'aperçoit très rapidement que la réponse " Heuuu... kessé ça ? " revient très souvent. Pourtant, Comfree est la version canadienne de Duproprio.
Pour imager le tout sous la forme d'une belle petite histoire, Comfree est comme le frère jumeau presque identique dont on entend à peu près jamais parler sinon du bout des lèvres. La seule différence physique entre les deux est que l'un a de tatoué dans le front de sa pancarte le mot Duproprio et l'autre Comfree. Finalement, si vous ne connaissiez pas Comfree, c'est comme si demain matin vous appreniez de votre meilleur ami qu'il a un jumeau dont vous ignoriez l'existence. Il ne le cache pas, mais semble rarement prononcer son nom aux gens qu'il rencontre. OK mais bon, on s'enligne ou avec cette histoire me diront certains.

Simple: Les deux frères travaillent ensemble depuis 2010, mais dans des régions différentes. Pour les besoins de l'exercice, disons qu'ils vendent heuuuu... des maisons, et appellent leur partenariat un réseau. Toujours pour les besoins de l'exercice, disons en exemple que chaque jumeau vendait auparavant 100 maisons par année, et celui du Québec aimait bien publiciser ce chiffre devant des clients potentiels.

Le jumeau québécois publicisait même au quotidien sur son site web chacune des ventes qu'il réalisait, et celles-ci ressemblait à... disons 35 000. Toutefois, en 2010, le jour ou les frères décidèrent de former un partenariat, celui du Québec décida d'inclure sur sa page web les ventes réalisées par le frèrot, qui lui travaillait dans différentes provinces dans le reste du Canada. Il fit ainsi passer sur son site du jour au lendemain ses statistiques de ventes de 35 000 à 70 000.

Les jumeaux, maintenant partenaires, formant un réseau, commencèrent alors à compiler leurs ventes pour en faire toujours un plus gros chiffre. WOW !!! Que ça paraissait bien !!! Se pourrait-il, je vous laisse le choix de la réponse, que les consommateurs du Québec pourraient facilement ne pas se rendre compte que dorénavant les ventes compilées seraient celles du Canada en entier au lieu du Québec seulement ? Et se pourrait-il aussi, qu'à partir de ce moment, il devienne facile de garrocher des chiffres et des statistiques que personne ne peut réellement vérifier, tellement rien n'est clair ?

Toutefois, quand on s'attarde quelque peu à ce qui est publié, à ce que Duproprio nous lance comme statistiques, on constate de grandes ambiguïtés qui nous permettent de rapidement remettre en question leurs données publiées.



Par exemple, à même des données publiées sur leur site, on peut y lire qu'après 2014, concernant les maisons vendues via leur entremise, ils disaient en être rendu à 170 000. En octobre 2015, ils affirmaient en être à 180 000. Fin 2016, le chiffre a grimpé à 215 000, et ensuite atteint 230 000 après 2017. Dans leur publication du début mars 2018, ceux-ci ont affirmer que 19 051 transactions avaient été réalisées pour 2017 par Duproprio, en hausse de 10% versus 2016.

DuProprio... des As du marketing ting ting ?!!

Depuis que Duproprio a fait l'acquisition de plusieurs sites similaires dans différentes région du Canada, devenant Comfree pour les provinces anglophones, les statistiques compilées et affichées de Duproprio et Comfree sont les mêmes.

En 2017, les deux sites indiquaient avoir atteint fin 2016 le chiffre de 215 000 ventes depuis leur existence, et affichent maintenant 230 000 ventes après 2017.




QUESTION 01:

Comment affirmer que 2017 fut une année record avec 15 000 ventes (ou même 19 051), si entre 2014 et 2016, sur une période de 2 ans, il y aurait eu selon eux 45 000 transactions? On a beau jouer avec les chiffres, 45 000 divisé par deux donne 22 500 non? Si une de ces deux années a assurément eu des résultats moindres que cette moyenne, il faut bien alors que l'autre année ait eu plus de 22 500 transactions non? Alors, comment croire que 2017 fut une année record? C'est sur toutefois, puisque le réseau Duproprio peut dire ce qu'il veut, qu'affirmer que 2017 fut une année record parait fort bien dans leur plan marketing, laissant croire que le nombre de gens qui réussissent à vendre seuls continu de croître. Ça fait vendre des abonnements ça non? En croissance, toujours en croissance, des records, 10% d'augmentations en 2017 versus 2016, entrer ça dans la tête des gens c'est fantastique non?

Mais bon, se pourrait-il que les chiffres publiés soit... DU GROS N'IMPORTE QUOI ?!!
Se pourrait-il plutôt qu'en réalité, moins de 10% des clients de Duproprio réussissent à vendre réellement seuls, sans l'aide d'un courtier ?!!

QUESTION 02:

Comment affirmer comme l'a fait le coach de Duproprio qu'en 2017, 1 maison sur 5 a été vendue avec Duproprio au Québec ??? Il a bien écrit "vendue", et non pas "à vendre", ce qui est toute une différence !

Corrigez-moi si je me gourre, mais à la lumière des chiffres précédents, ça ne tient pas debout non ?!!

Alors que les courtiers avec Centris ont réalisés près de 85 000 transactions AU QUÉBEC pour 2017, comment expliquer que Duproprio affirme que ses clients ont VENDUS 19 051 maisons AU QUÉBEC ?!!!, alors que nous savons que leurs statistiques compilent le CANADA EN ENTIER !!! ayant indiqué sur leurs sites web en avoir réalisés 15 000 pour leur réseau en 2017.

Voyez ci-dessous le commentaire du coach de Duproprio le 02 mars 2018.



Ça soulève de gros questionnements non ?!!

En terminant, je réitère encore pour une enième fois que j'invite duProprio à contredire les chiffres que j'avance, que je corrigerai je présume à leur grand plaisir s'ils peuvent me démontrer la véracité de leurs données et s'il peuvent nous fournir réponses aux 2 questions suivantes:

Quel est le nombre de ventes réelles réalisées sans l'aide d'un courtier par les clients de duProprio " au Québec seulement " pour 2017 et quel est le pourcentage de ventes réalisées comparativement aux courtiers, toujours au Québec seulement. ( désolé... il semble qu'on doive souvent leur répéter... " au Québec seulement " )

Vous aimez cet article? Cliquez "J'aime" et partagez-le via Facebook...

Autres articles connexes...

     DOSSIER DUPROPRIO PARTIE 01

     Duproprio: Fausses statistiques et publicités mensongères ?!!

     Duproprio: la vérité qu'on ne vous dit pas !